Magical Wargirls – Introduction générale

An 2065, c’est en cette année que venus de nulle part, les monstres apparurent. Comme si les murs invisibles séparant la Terre des dimensions infernales avaient soudain cédé, des portails apparurent dans les villes et les campagnes, les hordes de monstres les traversèrent.

Au début, il ne s’agissait que de monstres de faible puissance, malgré tout ils n’eurent aucun mal à semer chaos et destruction, mais ce qui marqua le début de la fin ce fut l’apparition du premier Puissant Ancien, comme on l’appela plus tard.

Cette appellation donnée en hommage à l’écrivain Howard Phillips Lovecraft faisait référence aux créatures décrites dans son œuvre et qui correspondaient bien à celles qui venaient d’apparaître. La fiction n’en était plus une, l’écrivain avait essayé de prévenir quant à ceux qui guettaient de l’autre côté des murs dimensionnels, il avait essayé de prévenir de l’arrivée future de ces êtres qui avaient jadis possédé la Terre et la revendiquait à nouveau.

Tant qu’il s’agissait des Anciens normaux, les forces militaires humaines suffisaient à les arrêter au prix de lourds sacrifices, mais parmi eux, les plus dangereux étaient les Puissants Anciens, ils étaient les dirigeants, les rois que servaient les créatures de faible rang et puissance. Le premier de cette catégorie à avoir foulé le sol terrestre fut Vrexuh en 2066, un an après le début de l’Invasion. Il apparut en Allemagne et commença son œuvre de destruction. Face à cette puissance inarrêtable, la frappe nucléaire fut décidée et plusieurs missiles furent tirés sur le « grand œil de l’annihilation ». Le résultat fut plus désastreux, les terres avaient été souillées profondément mais l’Ancien n’avait rien subi du tout. On découvrit avec ce triste épisode que les armes humaines étaient incapable de les arrêter.

C’est à cette époque, alors que le monde tremblait face à la fureur du Puissant Ancien que des créatures à l’apparence bien plus mignonne, même si étranges, firent leur apparition. Ils se présentèrent simplement sous l’appellation de « dieux », en référence sûrement aux « dieux des plans lointains » tel qu’en parlait le Mythe de Lovecraft.

Leur objectif, leurs réelles motivations et leur passé étaient des données inconnues pour l’Humanité qui entra en relation avec eux, mais il apparut bien vite qu’ils étaient disposés à aider les humains à affronter les Anciens. Pour ce faire, ils réveillèrent l’espoir dans ce monde qui tombait peu à peu en ruine, ils « éveillèrent » la magie dans le corps de jeunes filles pour devenir de redoutables guerrières capables de se dresser contre l’ennemi.

Les dieux n’avaient pas de corps physique dans cette dimension, pour des raisons inexpliquées leur seul moyen de prêter assistance à l’Humanité et surtout de s’opposer à leurs ennemis ancestraux, c’était d’investir leurs pouvoirs dans des filles âgées de moins de vingt-cinq ans pour en faire de redoutables combattantes dotées de pouvoirs magiques. Ils devinrent leurs familiers et ensemble ils détruisirent, au prix de lourds sacrifices, Vrexuh. On appela ces filles des « mahou senjo »1.

Mais cette victoire n’était que le début de la réelle guerre qui allait se livrer, puisque quelques mois plus tard la réelle « Invasion » allait commencer. Ce ne fut pas un Puissant Ancien, mais des dizaines qui débarquèrent avec leurs armées sur le monde et commencèrent à livrer une guerre féroce, aussi bien aux autres Anciens qu’aux humains.

La guerre fit rage, la majorité des terres ayant été jadis habitées par des humains avaient été détruites ou réduites en esclavage par les Anciens et leurs minions. Comme pour ajouter du chaos au chaos déjà ambiant, des créatures extraterrestres vinrent rejoindre le front, contrairement aux Anciens, elles ne venaient pas d’autres plans, mais elles étaient toutes aussi monstrueuses.

Le nombre de survivants se réduisit assez rapidement la Terre jadis peuplée de huit milliards d’habitants était réduite à moins d’un milliard. Quatre zones de civilisation finirent par se démarquer, c’était là que les humains avaient trouvés refuges. Ce qui vint mettre un frein à la destruction de la plus faible des créatures intelligentes peuplant à présent le monde, ce fut l’émergence des mahou senjo. Au fur et à mesure des batailles, elles devenaient plus expérimentées, plus fortes et leur nombre augmentait, c’est grâce à leurs efforts que des frontières commencèrent à se dessiner.

La zone située Europe Centrale fut renommée Amaryllis, elle était composée d’une partie des territoires les plus à l’ouest où les gens avaient fui le front est et la zone de radiation engendrée par le vain combat contre Vrexuh.

Les territoires d’Europe du Nord avaient été repoussés pour leur part vers l’est et s’étaient regroupées en Russie pour former le front Ukrytiye2.

Encore plus à l’est, une poche de résistance humaine s’était regroupée au Japon. Profitant de son statut d’archipel, ce pays avait su défendre son territoire plus efficacement que ses voisins (en jouant dès le début de l’Invasion la carte de la défense). On nommait cette zone à présent Kibou3, puisqu’il s’agissait de l’un des derniers espoirs de l’Humanité.

Et enfin, de l’autre côté de l’Océan Pacifique se trouvait le quatrième bastion de résistance, celui américain. Jadis un pays puissant et militairement influent, les États-Unis d’Amérique étaient à présent réduits à la côte ouest. Le gouvernement américain ruminait encore sa défaite, il était particulièrement virulent dans ses combats et avait nommé son nouveau gouvernement provisoire : US Reborn pour exprimer que tel le phénix il pouvait renaître de ses cendres.

La guerre entra dans une phase de stagnation, les batailles se succédaient, les limites des territoires bougeaient peu et un certain statut quo s’imposait ; l’Humanité se reprenait un peu, lentement elle pansait ses blessures.

Les Dieux n’avaient jamais fait de vraie apparition publique, les citoyens ne connaissait même pas leur existence, ils avaient simplement accueilli avec joie l’apparition de ces filles combattantes venues les sauver.

L’accord entre les dieux et l’Humanité dura trois ans jusqu’au jour où, en 2070, après des années d’expérimentations diverses, les scientifiques humains découvrirent un procédé permettant de réveiller les pouvoirs latents à l’intérieur du corps des mahou senjo.

Par le biais de la science, une nouvelle génération de mahou senjo indépendantes de l’influence des dieux se créa. Sans avoir à recourir à leurs mystérieux sauveurs, les gouvernements pouvaient éveiller bien plus de filles et accroître leur résistance face à l’ennemi.

Ne souhaitant plus faire confiance à des formes de vies extraterrestres aux objectifs mal définis, l’US Reborn la première brisa les accords avec les dieux et forma ses premiers bataillons de mahou senjo.

Ainsi, l’existence de ces filles devint liée à l’armée qui contrôle les machines d’éveil artificiel. Cette résolution des US Reborn fut transmise aux autres bastions de résistance, qui adoptèrent des mesures similaires ; les dieux, sans poser d’opposition, quittèrent les échanges avec les humains et se retirèrent du monde.

En 2085, vingt ans après l’Invasion, période que les historiens définissent de 2065, avec l’arrivée des premiers Anciens, jusqu’à 2070, avec la déclaration d’indépendance humaine, les mahou senjo s’occupent de manière officielle de la sécurité interne et externe des pays, elles sont intégrées à la société et à l’économie.

En marge de ces mahou senjo officielles, qui travaillent dans l’armée, il existe un nombre important d’entre elles qui se battent en tant que mercenaires dans des petites entreprises plus ou moins reconnues, plus ou moins influentes. On appelle ces groupuscules « les agences de mahou senjo ».

Notre histoire prend cadre dans l’une d’entre elle, une agence de Tokyo du nom de Tentacool.

Notes de bas de page :

1 Mahou Senjo(魔法戦女) ou autrement nommées Magical Wargirls.

2 Укрытие en russe signifie le « refuge ».

3 希望 (Kibou) signifie « espoir » en japonais.

Etat du monde après l’Invasion :

Carte du monde après l'Invasion

Lire la suite – Prologue